Aristote by François Stirn

By François Stirn

Cette étude met en lumière l'inventivité, l'unité, l'actualité d'Aristote: l'inventivité se marque par l. a. development de innovations nouveaux, l. a. construction de sciences inédites ou los angeles rationalization décisive de sciences existantes, l'inauguration de méthodes; l'unité parut longtemps comme celle d'un système qui reliait toutes les sciences à un principe top-rated, et légitimait les inégalités sociales par les hiérarchies cosmiques; l'actualité tient à los angeles portée anthropologique des analyses dont les fils multiples se conjuguent pour tisser le visage de l'homme accompli.

Show description

Read or Download Aristote PDF

Similar other social sciences books

EVOLUTION AND THELEVELS OF SELECTION

Does typical choice act totally on person organisms, on teams, on genes, or on complete species? The query of degrees of choice - on which biologists and philosophers have lengthy disagreed - is crucial to evolutionary idea and to the philosophy of biology. Samir Okasha's finished research offers a transparent account of the philosophical matters at stake within the present debate.

An Evolutionary Approach to Social Welfare (Routledge Frontiers of Political Economy, 51)

Whereas no longer obtrusive instantly, social norms and values play a vital function within the concept of social selection. within the first 1/2 the 20th century, the targeted acknowledgement through fiscal idea of the autonomy of people and their subjective view of the realm had ended in the intense challenge that socially applicable judgements couldn't be made within the absence of unanimity.

Extra resources for Aristote

Sample text

B. Moyens pour empêcher les déviations Ces moyens sont éthiques et politiques : sur le plan éthique, le souci de la j ustice et l' amitié entre les membres de la communauté l' amitié civique seront les meilleurs freins à la corruption. Sur le plan politique, le régime le plus apte à entraver la dégéné­ rescence semble être la République prise au sens de démocratie saine et limitée : elle n' est pas l ' idéal (qui serait plutôt l' aristocra­ tie, ou gouvernement des meilleurs, aristoï), mais la plus suscep­ tible d' être réalisée de façon stable par le plus grand nombre de cités et d' être acceptée à la fois p ar la minorité des riches et la masse des pauvres, la première encline à l ' oligarchie, la seconde tentée par la démocratie extrême.

Certes, mais la substance est définie d' abord par Aristote comme le sujet d'inhérence des accidents. Il reçoit tour à tour des attributs contraires, mais n ' a pas lui même de contraire. C' est l ' Être singu­ lier et individuel . L' universalité des essences platoniciennes n'a qu' une existence abstraite. Elle ne peut être séparée que par l a pen­ sée. Ainsi, puisque la science n ' a pour objet que l ' universel et que 42 • CHA PITRE 2 seul l ' individu singulier est réel , la science n ' a pas pour objet le réel.

Ainsi Aristote distingue trois parties en chaque âme : âme nutritive, âme sensitive, motrice et appétitive, âme intellective. Ces parties sont à la fois distinctes et liées les unes aux autres. Dans la première, nous sommes encore des plantes, dans la deuxième, nous sommes des animaux, seule la troisième est proprement humaine. Possession et privation : la privation est le manque de ce qu ' on devrait naturellement posséder (l' incapacité à une sexualité géni­ tale n'est pas une privation pour le jeune enfant ; l ' i mpuissance chez l' adulte en est une).

Download PDF sample

Rated 4.56 of 5 – based on 50 votes